Sélectionner une page

D’après des chercheurs, l’absence d’une certaine souche de bactéries intestinales provoque un déficit social chez la souris. En introduisant cette bactérie dans l’intestin des animaux affectés, les chercheurs ont été capables d’inverser certains problèmes de comportements identifiés comme des symptômes de l’autisme (trouble du spectre autistique ou TSA).

Certains groupes de chercheurs utilisent des médicaments ou des stimulations électriques au niveau du cerveau des souris pour tenter d’inverser des comportements dus à de mauvais développements neuronaux. Mais, d’après Mauro Costa-Mattioli, neuroscientifique à l’université de médecine de Baylor, une autre approche a été trouvée. Avec ses collègues, elle ignore encore si cette approche est efficace chez l’Homme, mais l’idée est de toucher le cerveau via les intestins, un processus novateur et encourageant.

En sachant que certains individus atteints d’autisme présentent des problèmes gastro-intestinaux, Mauro Costa-Mattioli et ses collègues se sont penchés sur une possible connexion entre ces troubles et le microbiote. Il s’agit d’une colonie de bactéries normale et bénéfique pour le corps, en harmonie avec l’organisme humain. De nouvelles études montrent en effet que le régime alimentaire peut modifier le microbiote des intestins et que le microbiote intestinal peut, lui, influencer le cerveau.

En séquençant tous les gènes du microbiote problématique, les chercheurs ont révélé un type de bactérie, Lactobacillus reuteri. En l’utilisant comme traitement pour les souris déficientes, les scientifiques ont pu soigner leur déficit comportemental. Ils ont aussi remarqué que cette bactérie promeut la production de l’hormone ocytocine, connue pour son rôle dans les comportements sociaux et son association à l’autisme chez l’Homme.

D’après cette étude, il est possible qu’à l’avenir cette bactérie puisse être utilisée pour synthétiser un probiotique afin de soigner les désordres de développement neuronal chez l’Homme. C’est un véritable espoir ! 

Retrouvez l’article complet sur le site : https://dailygeekshow.com/autisme-bacteries-souris/