Sélectionner une page

Ce texte est une traduction d’un article paru dans le magazine Spectrum News le 3 juin 2019 et écrit par Jessica Wright.

 

Selon une nouvelle étude, les femmes autistes présentent des liens exceptionnellement forts, et les hommes autistes particulièrement faibles, entre deux régions du cerveau spécifiques.

Les connexions s’étendent de deux régions du cervelet, qui régissent le mouvement, les émotions et le langage, à des parties du cortex cérébral. Ce dernier régule la perception sensorielle et la mémoire, entre autres fonctions.

Cette différence de sexe dans le câblage cérébral pourrait refléter une cause d’autisme ou une réponse à celle-ci; dans les deux cas, cela peut donner un aperçu de la biologie de la condition.

« C’est une mesure de la physiologie et de la fonction cérébrale qui, nous l’espérons, nous donnera une fenêtre sur ce qui se passe »

a déclaré le co-chercheur principal Stephen Gotts, chercheur principal à l’Institut national de la santé mentale

Les résultats soulignent également l’importance du cervelet dans l’autisme, disent les experts.

La communication entre le cervelet et le cortex cérébral peut être particulièrement pertinente de la condition [autistique], explique Samuel Wang, professeur de biologie moléculaire à l’Université de Princeton, qui n’a pas participé à l’étude.

 

Retrouvez l’article complet sur le site : https://comprendrelautisme.com/la-communication-dans-le-cerveau-montre-la-difference-de-sexe-dans-lautisme/