Sélectionner une page

Afin de mieux comprendre pourquoi les cas de trouble du spectre de l’autisme (TSA) augmentent chez les enfants, des scientifiques de l’université de Floride centrale ont exploré une piste entre l’alimentation chez la femme enceinte et les effets sur le développement du cerveau du fœtus.

L’équipe de médecins qui a dirigé ces travaux parus dans la revue Scientific Report a identifié les changements moléculaires qui se produisent lorsque les cellules souches du système nerveux sont exposées à des concentrations élevées d’acide propionique (E280), une substance généralement utilisée pour conserver les aliments, comme le fromage ou le pain industriels.

Inflammation et pertubation des neurones

Après avoir réalisé des tests en laboratoire, les scientifiques ont découvert que l’exposition de cellules souches du système nerveux à un excès d’acide propionique endommage les cellules cérébrales en perturbant leur équilibre naturel et en produisant une quantité excessive de cellules gliales, qui sont essentielles pour le développement et le bon fonctionnement des neurones. Une surabondance de cellules gliales peut perturber la connectivité entre les neurones et causer une inflammation, qui a été observée dans le cerveau d’enfants autistes.

Retrouvez l’article complet sur le site : https://www.bluewin.ch/fr/lifestyle/lien-etabli-entre-consommation-daliments-transformes-et-autisme-266266.html